ce soir ...

Publié le par Kiv

humeurs.png

19.png

Oh, le ranking est en baisse et c'est de ma faute. Je néglige ce blog mais rassurez-vous, c'est pour de bonne raison. En fait ce blog sert, à part pour mettre mes niaiseries en vidéo, à dire mes états d'âmes et souvent ce sont les états d'âme triste. Alors normalement, pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Mais là je viens péter vos espérances en ma bonne santé mentale et ma bonne humeur, trop high de ces derniers temps, vient de prendre la même drop que le nombre de visiteurs par jour sur Blue-09. Leonard Cohen m'accompagne, ce n'est pas bon signe, Waiting for a Miracle décrit sûrement comment je suis maintenant. Ou peut-être pas, non. Qu'importe, la mélodie m'accompagne bien.

J'ai eut tort ... encore ... je déteste me nargué moi-même. Je vais resté positif et dire que je suis fatigué, le hockey de ce soir m'a un peu épuiser, en plus de la journée de travail aujourd'hui malgré l'avalanche de bonnes choses ces temps-ci. "Focus là-dessus mon Kev, focus !" Je me parle à moi-même a ce moment, désolé si ça vous fait peur :P

Autre chose de bien, je me suis faite une nouvelle amie, enfin je crois. J'ai été contacté par la fille qui habite mon ancien appartement, histoire drôle et cocasse. J'ai les jambes coupées. Non j'ai pas eut un accident je parle de l'expression ici. Mais tout comme pour BTE ça va me revenir un jour et je brillerai enfin parmi les plus belles étoiles. (un peu gai, non ?) Bon assez la subtilité de troisième année, je vais vous le dire ce que j'ai : je veux retombé amoureux mais ça me fait peur, presque autant que la fois où un petit garçon de 5 ans qui m'a tenue la main pour m'aider à pousser des chariots dans la tempête de neige m'a donné envie de pleurer en cachette ma peur de ne jamais être père. J'ai pas eut peur de mourir comme ça m'est arrivé en patin à roulette en descendant la rue Bourbonnière à une interception où c'était le feu rouge pour moi et feu vert pour les autres, non plus peur que ça encore. C'est assez dur à décrire. On ressent toute notre impuissance face à la situation qui nous frappe à plein visage. "Hey, le cave, t'es seul, personne ne croit que tu feras un chum parfait. Pour les autres oui, mais jamais pour elle, alors ton instinct paternel, emmerde le parce que jamais il servira".

Cette peur est lié à celle que j'ai ce soir. Je rencontre des personnes, (ça n'arrête pas ces temps-ci) mais ça ne vas pas plus loin niveau sentiments, ou plutôt je ne veux pas revivre ces sentiments (saleté de carapaces) surtout celui du rejet que j'ai vécu 4 fois en deux mois (les deux derniers)(et je parle du point de vue amoureux, chum, blonde = couple, pas le reste). Ouh là là, la confession. D'un coup que ça fait mal tout le temps ? Mais je ne peux m'empêcher de me dire :

"-Ce n'est pas grave, tu n'es que fatigué mon Kev, tu parles dans le beurre, la prochaine sera pour toi et elle t'attends, sauf qu'elle le sait pas encore, charme la avec tout ce que t'as qui fait que tu es toi et personne d'autre, Tu es honnête, intelligent et tu sais ce que tu veux (trop peut-être) mais c'est loin d'être un défaut, puisque de toute façon tu t'adapte tellement, un vrai caméléon. Jason Bourne (version livre et non films, (faut lire le livre pour comprendre)) peut aller se rhabiller, l'espèce de tout nu. Tu t'aclimates, rien ne te résiste. Tes amis croient en toi et surtout compte sur toi. Pense à ta job, wow, enfin tes efforts et ton travail sont reconnue, laisse pas tombé ça. Élodie est tellement contente de travailler avec toi (oui j'avoue, elle est contente de travailler avec tout le monde) prends ce que t'as, c'est déjà ça. Imagine toi en tournée avec qui tu sais. C'est pas super ça ?
-Tu l'as dit, même plus que super.
-Et oui ça se fait, fêter trois ans de mariage, pourquoi pas, ça fera plaisir au couple. Et puis quoi, merde ? Rien n'est perdu, t'as à peine commencé et ce fut possitif, imagine qu'elle est comme toi ... heu non pas une bonne idée finalement :P, tu sais ce que je veux dire, et oui, tu le sais. Et tu sais que j'ai raison. Regarde moi pas comme ça ou je te claque."

L'enfoirée de conscience. Elle est revenue de ses vacances.

"-OK, oui t'as raison, encore !! J'peux pas être dépressif ? Me semble que ça changerai ... (là elle me fait de gros yeux) Quoi ? j'ai rien dis moi ..."

Je suis bon dans ce que je fais, et je vais toujours de l'avant. Et, c'est encore plus plate à avouer, mais l'autre là ... la ... folle comme je dis, elle avait raison aussi. OUCH !!! Mon orgeuil vient d'en prendre un coup et ça fait mal. Mais j'vais garder ça pour moi, jamais elle va le savoir, oh que non. De toute façon, la vie va lui redonner les contres coups comme c'est arrivé à d'autre. J'sais pas comment et de toute façon je ne le saurai jamais. Chaque chose en son temps et pour ceux qui veulent me devancé, OUI je suis dû et je le sais. Alors trouvé autre chose pour essayer de me remonter le moral.

Il est tard et j'ai encore de la vaisselle à faire et ... désolé pour tout ça ...

Enfoirée de consience ...

nitz

Publié dans Moi

Commenter cet article

GAF 09/02/2010 10:44


Ah. Désolé d'être venu en retard. Je peux pas trop comprendre ce que tu ressens, mais je suppose que ça passera. Moi aussi je vais pas super bien, mais c'est encore pour la même chose que l'autre
fois... Un peu ridicule.

Tu écris bien en tout cas. J'aime tes articles.


Kiv_09 09/02/2010 16:47


merci Gaf, j'espere que tu iras mieux dans peu de temps, pour ma part, une bonne petit nuit et hop, c'est quasi rêglé